Facebook Instagram Youtube

LE CHANTIER

Le pari a commencé dans les années 1970 à Aquileia (Udine), où les Romains avant, et la République Serenissima après, ont laissé leur grand héritage maritime, que Solaris Yachts, constructeur des bateaux Solaris, a rassemblé. Avec ses 26.000 mètres carrés de surface, dont 6.000 sont couverts, Solaris Yachts, au cours des années, a remis en état beaucoup de bateaux jusqu’à 100 pieds, en plus de construire des bateaux « sur mesure ». Grâce à 40 ans d’expérience unique dans le domaine de la construction et de la remise en état, les techniciens et les ouvriers spécialisés qui travaillent dans le chantier, conçoivent et réalisent aujourd’hui des yachts de haute qualité, qui conjuguent technologie, solidité et tradition artisanal. 2018 – C’est le début d’une nouvelle époque pour Solaris. Le site historique d’Aquileia s’élargit pour optimiser la production des voiliers Solaris.

ARTISANAT ET EXCELLENCE

La qualité de l’assemblage et des finitions des intérieurs est une caractéristique distincte de la construction Solaris, reconnue et appréciée depuis toujours par les propriétaires du monde entier. Le choix raffiné du bois précieux se combine avec le soin artisanal. L’artisanat est la clé pour atteindre le but de Solaris : l’excellence. Le résultat final est un aménagement unique et inimitable, pensé pour être fonctionnel, confortable en navigation et pour durer dans le temps.

LA DOUBLE UNICITÉ DE SOLARIS

Les caractéristiques principales de Solaris sont doubles et ensemble, elles marquent l’unicité de Solaris Yachts parmi les chantiers européens : - l’expérience de 35 ans de remise en état de voiliers de toute taille et qualité ; - la position du chantier, près de la mer, qui permet de tester et de perfectionner à l’eau toute conception avant de lancer la production et l’équipe d’artisans qui peut se targuer d’une expérience de navigation continue. Depuis sa création, Solaris a toujours disposé d’un département spécialisé dans la réparation et le réaménagement de bateaux personnels et de production en série provenant des chantiers du monde entier. L’expérience et les épreuves en mer ont mis en évidence que la plupart des voiliers, bougent et se déforment. Les grincements, les portes qui ne se ferment pas en navigation et les fissures qui se forment au cours...Lire tout s du temps. La priorité pour les architectes et pour les techniciens est donc devenue la non-déformation du bateau, ce que nous appelons « monolithique », présent depuis des années sur les bateaux Solaris et décrit dans le chapitre « SOLIDITÉ ET SÉCURITÉ ». La grande différence entre Solaris et la plupart des autres chantiers est que Solaris utilise un seul matériau avec une seule propriété mécanique : la fibre de verre. En outre, toutes les cloisons de Solaris sont en composite (au lieu du bois) et finalement elles sont stratifiées à la coque et surtout au pont. Les cadènes sont en composite (au lieu de l’acier) en créant ainsi le monolithique, où tout est fermement uni par une caractéristique : cloison en composite stratifiée à la coque et au pont, union de la coque au pont en fibre de verre, structure longitudinale et transversale, cadènes en composite. La cage supporte et reçoit les grands poids qui se déchargent sur le mât, sur les cadènes et sur la quille. Les autres chantiers utilisent cinq matériaux avec cinq propriétés mécaniques différentes tels que : pont en fibre de verre, mastic pour coller le contre-moule du plafond au pont, silicone pour coller la cloison au moule négatif, cloison en bois. Les ingénieurs ont également pu vérifier quels sont les options les plus appropriées et efficaces parmi les autres techniques et matériaux de construction utilisés par d’autres chantiers. C’est la mer qui prononce son jugement final et c’est grâce à elle que nous pouvons nous améliorer, en développant constamment notre technique. La qualité de Solaris va au-delà des composants structurels et se manifeste dans l’ensemble du voilier, en utilisant uniquement ces matériaux qui fonctionnent mieux et qui durent plus longtemps. C’est grâce à ce travail continu et précis de sélection et de recherche des meilleurs matériaux et équipements, qu’il est possible de construire des bateaux uniques. En raison de ses critères, Solaris a atteint un niveau de qualité supérieur, difficile à reproduire par les chantiers navals qui produisent en grande série. Il suffit de voir les conditions d’un Solaris de 35 ans pour comprendre pourquoi nos bateaux d’occasions conservent une telle valeur au fil du temps

SOLIDITÉ ET SÉCURITÉ

L’explorateur océanique Enrico Tettamanti, avec ses plus de 100.000 miles d’expérience et 7 passages du Cap Horn, après avoir observé la construction d’un Solaris 72’, l’a choisi pour réaliser son nouveau rêve qu’il a conduit pendant cinq ans autour du globe, en dehors des routes classiques et à travers la mer Arctique. Le but de Solaris est la recherche de l’excellence. Les yachts de la gamme Solaris, contrairement aux autres modèles sur le marché, sont construits selon les standards exigeants des maxi yachts océaniques. Pourtant, c’est surtout au niveau structurel que Solaris présente une caractéristique unique, qui rend le bateau rigide, solide et indéformable : la cloison principale et les autres cloisons structurelles, construites en composite et d’une épaisseur importante, 40 mm, sont stratifiés non seulement à la coque mais aussi et surtout au pont et sans collages silicone. Cet assemblage...Lire tout singulier, particularité presque unique dans le monde des la construction des bateaux, car très coûteux et non industrialisable, confère au bateau une rigidité particulière. La cloison principale et les structures principales agissent comme une « boîte structurelle » qui supporte les poids et les contraintes sans se déformer, par exemple : La compression du mât, des cadènes et de la quille. De cette façon le bateau ne subit pas de déformations ou de torsions dans toutes les conditions de navigation. En outre, l’absence de contre-moule rend le bateau très facile à inspecter. Les meubles aussi sont stratifiés à la coque, les rendants aussi structurels. Les cadènes ne sont pas en acier (photo page 7) mais elles sont laminées sous vide de 28 strates de tissu de verre unidirectionnels et bidirectionnels. La quille, avec semelle d’accouplement en acier inoxydable 316, épaisseur de 30 cm (ou plus, selon le bateau), est liée à la contreplaque de la coque avec 12 goujons en acier de minimum 30 mm. Le but de Solaris est d’adopter la solution la plus marine et sécurisée pour chaque élément du bateau, pour garantir au propriétaire tranquillité et sécurité en mer, même en situations extrêmes. Ce but peut s’atteindre seulement avec un mélange de facteurs : - l’étude de l’aménagement des intérieurs, avec des techniciens qui ont plus de 35 ans d’expérience dans le secteur des bateaux haute de gamme, de 36 à 80 pieds ; - le travail en synergie avec l’architecte et avec le support des logiciels les plus modernes et sophistiqués (3D, FEA Finite Elements Analysis, VPP Velocity Prediction Programs) ; - les épreuves en laboratoire et en mer pour contrôler les poids et la résistance dans le temps ; - l’inspection continue et précise des contreplaqués, des collants et des résines ; - la passion pour la qualité de toute l’équipe Solaris.

POURQUOI LES SOLARIS SONT AUSSI SOLIDES ?

Sur tous les Solaris, les points critiques pour les contrinates auxquelles un voilier est soumis en mer, sont construits avec beaucoup de sécurité. Un voilier, dans sa complexité, doit exploiter et soutenir les forces qui sont produites par la rencontre entre l’air et l’eau. Ces forces peuvent atteindre des intensités fortes proportionnellement à la dimension du yacht : par exemple, la charge de compression du mât est équivalent au poids du bateau. En face de ces sollicitations, Solaris s’est fixé comme objectif premier de garantir la non-déformabilité du bateau et a individualiser les points cruciaux qui assurent solidité structurelle. En particulier, le point de fixation de la quille à la coque, la base du mât et les cadènes, sont les zones où se concentrent des contraintes égales au poids total du bateau. Pour cette raison Solaris a dimensionné et structuré le...Lire tout bateau avec une marge de sécurité adéquate, de sorte que les contraintes soient déchargées sur les structures principales du bateau. Le fond, les longerons et les espars du bateau ne sont pas constitués de contre-moulage collé à la coque avec du silicone, mais sont entièrement stratifiés et résinés à la coque sans contre-moulage. Les cloisons en composite, et non en bois, sont entièrement laminées à la coque et spécialement au pont (voir photo). Cette interconnexion, à l’union coque-pont, constituent une véritable « structure monobloc » avec des éléments en fibre de verre, et donc avec une seule caractéristique mécanique.